Lafarge-Holcim etait récemment au coeur de la tourmente avec des accusations de financement du terrorisme en Syrie.

 

Cette affaire est intéressante à plus d'un titre.

D'abord, le défaut de compliance d'un groupe peut entraîner une perte d'image, de confiance des marchés, très importante.

C'est aussi un risque pour les dirigeants. Le patron de Lafarge-Holcim a en effet été contraint à la démission suite à la révélation de ces soupçons de financement du terrorisme.

Mais on peut souligner une autre information intéressante : Ce 22 mai 2017, Lafarge-Holcim recrutait un nouveau dirigeant, Jan Jennish. L'actuel patron du groupe suisse SIKA aura pour mission de ré-instaurer une culture de la compliance au sein de Lafarge-Holcim.  La réaction des marchés fut immédiate avec une hausse du cours de bourse de 6% soit 2 milliards d'Euros de capitalisation boursière. Ce qui fait dire ce 23 mai 2017 par Stéphane SOUMIER sur BFM Business que la valeur de la compliance chez Lafarge-Holcime est d'au moins 2 milliards d'Euros. Voici un exemple chiffré de la valeur apportée à une entreprise par la conformité en entreprise.

 

Olivier BEDDELEEM

Professeur à l'EDHEC Business School

beddeleemo@gmail.com