Depuis la loi LME (loi de modernisation de l'économie), les délais de paiement en France se sont considérablement racourcis.

Parmi les techniques de contournement, une parade consistait pourune entreprise multinationale à faire commander, et payer, par une entité située à l'extérieure de la France, les législations européennes étant très différentes sur ce point.

La directive adoptée le 20 octobre 2010 par le Parlement européen [Note1] change la donne et réduit les délais de paiement à 30 jours pour la plupart des transactions commerciales.

Une nouvelle donne qui imposera d'organiser de manière différente les transactions commerciales. La directive doit encore être adopté par le Conseil et ensuite être transposée dans les 24 mois.

Mais cela permet dont d'anticiper et, pourquoi pas, de dupliquer les solutions de recouvrement telles que celles mises en place par des sociétés telles que Side Trade dans les autres pays de l'Union européenne qui auront à faire face, comme la France depuis deux ans, à un changement radical de la culture du paiement des fournisseurs. Et les principaux pays concernés sont mittoyens de la France. Si 42 % des entreprises déclarent déjà utiliser des délais de 30 jours, des pays tels que l'Espagne et l'Italie, ou encore le Royaume-Uni, connaissant aujourd'hui des délais de paiement plus longs [Note2].

Plus d'informations sur la stratégie juridique européenne : http://legalstrategy.canalblog.com

Restez informé : inscrivez-vous à la newsletter

Olivier BEDDELEEM

Maître de conférences à l'EDHEC Business School

beddeleemo@gmail.com

[Note1] http://www.europarl.europa.eu/news/public/story_page/052-83667-270-09-40-909-20100927STO83655-2010-27-09-2010/default_fr.htm

[Note2] "Les entreprises favorables aux délais de paiement obligatoires en UE", MOCI (le Moniteur du Commerce International), 21 octobre 2010, http://www.lemoci.com/30038-entreprises-favorables-aux-d%C3%A9lais-paiement-obligatoires-en-ue