L'Union Européenne a annoncé, à l'occasion de la présidence française, la mise en place d'un classement européen des universités.

Comme je l'avais déjà indiqué [Note1], ce nouveau classement constitue une nouvelle opportunité stratégique pour les établissements d'enseignements d'orienter leur stratégie en fonction de ces nouveaux critères. D'où l'importance de suivre les discussions sur ces nouveaux critères. Notamment, la Commission Européenne vient de lancer un appel d'offres afin de réaliser ce classement[Note2]. Parallèlement, un groupe d'experts s'est prononcé sur les différents classements internationaux existants [Note3] dont le mérite principal est de faire ressortir la nécessité lorsqu'on compare des établissements de comparer des choses comparables... ce qui semble ardu face à la diversité des systèmes d'éducation, et qui justifie d'autanty plus un classement européen. De nouvelles opportunités de réfléchir au développement de notre enseignements entre volonté de se distinguer afin de répondre aux besoins spécifiques des étudiants et volonté de se placer dans un contexte international afin que nos étudiants puissent bénéficier, outre la renommée de l'école elle même, de ce "ranking" dans leurs démarches auprès des entreprises.

[Note1] http://legalstrategy.canalblog.com/archives/2008/11/15/11373629.html 

|Note2] http://europa.eu/rapid/pressReleasesAction.do?reference=IP/08/1942&format=HTML&aged=0&language=FR&guiLanguage=en

[Note3] http://www.educpros.fr/detail-article/h/bc5ac8aa94/a/les-classements-internationaux-sous-l-oeil-des-experts.html

(c) Olivier BEDDELEEM, Enseignant-Chercheur à l'ISEG, beddeleemo@gmail.com

For educational use only